Amorçage
Peche de la carpe en lac

La pêche de la Carpe en lac !

Présentation de Saint-Cassien :

Les carpes sont plus ou moi ns nombreuses selon les lacs, mais également leur poids est appréciable (les plus de 12 kg ne sont pas rares du tout, les plus de 15 kg sont fréquentes comme les 20 kg et au dessus de 20 kg et aux alentours de 30 kg pourront représenter un record personnel).

A Saint-Cassien, les carpes sont en général très combatives (poissons très puissants et en bonne santé). Ce qu’il ne faut pas oublier à Saint-Cassien et dans les autres lacs c’est de ramener ces lignes rapidement et en hauteur pour éviter de s’accrocher et de risquer de casser.

Comment choisir son matériel ?

Canne :

Le bon choix s’oriente plutôt, vers une canne semi parabolique de 3 lbs à 3 lbs 1/2 . Par contre il ne faut pas prendre de canne trop raide car le combat avec les gros poissons pourront s’avérer fatiguant. L’utilisation d’anneaux SIC est très recommandé du fait de l’encombrement des fonds.

Moulinet :

Les moulinets possédant un frein débrayable ne sont pas forcement nécessaire, mais sont quand même agréable. Ceux qui ont une bobine de grande capacité de fil sont un plus avantagé (pour les pêches de grandes distances).

Fil :

La tresse est toute fois le fil le plus souhaitable en lac (30/100 correspond à la plus courante). Mais il n’est pas rare non plus d’utiliser du nylon (35/100) dit « extensible » ou du nylon fluo (jaune, vert, orange).

Comment repérer le poste de pêche ?

Si vous ne connaissez pas le lac de Saint-Cassien, renseigner vous auprès de vos collègues pour en prendre la mesure et si vous êtes débutant plus dur ce sera que l’étendu du plan d’eau est importante. Et si vous le connaissez faites à votre habitude. Apres s’être renseigner, procéder à l’observation des postes qui paraissent intéressants tel que pointes rocheuses, les herbiers. Si la situation se présente choisissez de pêcher face au vent car la berge est plus oxygéné et la nourriture y est plus présente. Ce qui peu vous influencer le plus dans le choix de votre poste c’est sans doute le fait de voir de l’activité en surface.
Dans le cas où vous n’apercevez aucune nageoire en surface ne désespérez pas, suivez votre instinct et installez vous. Ensuite procéder à un amorçage léger et installer le votre matériel et maintenant l’heure est à l’observation. Pendant cette période votre binôme (si vous êtes à deux) peut aller prospecter au alentour avec des jumelles. En cas de capot après 48 heures n’hésitez pas à changer de secteur, à moins que votre instinct vous dises le contraire. Au cour du repérage, si rien n’a été repéré pendant la journée, l’attention devra être maximale vers le crépuscule. Le moment où les carpes marsouinent le plus.

Comment amorcer ?

Deux techniques d’amorçage se contredisent et se complètent : Un amorçage massif c’est à dire beaucoup de graines (5 à 10 kg) et quelques kilos de bouillettes pour bloquer les carpes sur le coups. Cet amorçage est valable si les carpes sont là mais si elles passent à 50 mètres environ elles ne viendrons sans doute pas ainsi que les petits banc qui se seront gavées sur le coup.

Ce style d’amorçage est plutôt réservé aux carpistes chevronné. Un second amorçage, classique, identique à celui pratiqué en étang, qui consiste cette foie à lancer une centaines de bouillettes par cannes, formant ainsi un cercle autour de l’appât. Ensuite après le premier départ relancer quelques poignés de bouillettes avec le cobra.